Facebook fait face à la défiance d’une partie de ses employés