Comme Renault ou Ford, Honda passe ses voitures sous Android